Indicateurs de performance pour les MOOC d’entreprise : la régularité

Indicateurs de performance pour les MOOC d’entreprise : la régularitéDans notre précédent post, nous avons évoqué la nécessité de créer de nouveaux indicateurs de performance pour les MOOC d’entreprise. Nous allons à présent nous pencher sur la valeur de la régularité en tant qu’indicateur.

Avec quelle régularité un utilisateur apprend-il via un MOOC ? Quelle est l’importance de la régularité dans la réussite d’un cours ? Comment mesurer la régularité ? Que peuvent déduire des recruteurs de la régularité d’un apprenant ? Comment la conception des cours doit-elle encourager la régularité ? Lire la suite

E-learning : plus jamais ça !

E-learning : plus jamais ça !Le credo de Jean-Marc Tassetto avec les deux autres fondateurs de Coorpacademy ? Révolutionner la formation continue et le e-learning en libérant l’envie d’apprendre ! Focus sur l’histoire et le concept de Coorpacademy sa start-up basée à l’EPFL, une pépite des EdTechs en pleine croissance qui vient de réussir la plus importante levée de fonds du secteur EdTech en Europe, 10 millions d’euros.

Lire l’article de Jean-François FIORINA

Analyser les données des MOOC d’entreprise : il existe d’autres indicateurs de performance que le taux d’achèvement

Analyser les données des MOOC d’entreprise : il existe d’autres indicateurs de performance que le taux d’achèvementUne fois passé le buzz autour du nombre faramineux de participants s’inscrivant à des MOOC, le débat qui a suivi a porté sur le nombre tout aussi faramineux d’abandons en cours de route. À présent, chercheurs et professionnels semblent s’accorder sur le fait que les taux d’achèvement ou d’abandon ne sont pas l’alpha et l’omega des indicateurs de performance concernant les MOOC et ceux qui les suivent. Ils avancent l’idée que nombre d’apprenants ne cherchent même pas à aller jusqu’au terme d’un cours puisqu’ils ne sont intéressés que par une partie ou parce qu’ils voulaient juste avoir une idée de son contenu. Lorsqu’on se penche sur les statistiques d’abandon uniquement pour les participants s’étant engagés à terminer un cours, soit parce qu’ils ont payé pour obtenir une certification ou parce qu’ils ont indiqué cet objectif en s’inscrivant, les taux ne sont plus aussi alarmants et se rapprochent des taux constatés dans l’enseignement présentiel. (cf. EPFL(1)) Lire la suite

Le digital learning est devenu un mode de vie chez Schneider Electric

La formation numérique est devenue un mode de vie chez Schneider ElectricEn 2016, le groupe Schneider Electric est arrivé 4ème au classement eCAC 40 établi par Les Echos Business et qui vise à évaluer la maturité numérique des plus grosses entreprises françaises.

Le groupe mène sa transformation digitale d’une main de maître alors que la mise en œuvre est délicate dans les faits. La taille de l’entreprise a été multipliée par 3 ces 10 dernières années et compte désormais plus de 170 000 collaborateurs, répartis dans plus de 110 pays. Les produits et services sont complexes et directement affectés par des innovations technologiques imminentes, à la fois menaces et opportunités pour l’activité. Dans ce contexte de mutation rapide, Schneider Electric a placé le digital au cœur de sa stratégie, notamment en menant une politique d’acquisition ou de satellisation de start-ups. Dernière action en date, le Silicon Valley Innovation Program lancé en mai 2016 permet de dénicher et de développer des start-ups au croisement de l’énergie et de l’IoT. Mais pour valoriser les innovations et forcer l’organisation à être agile, c’est bien l’humain qui reste la clé de succès pour Schneider Electric.  Priya Giri, Vice Présidente HR Sytems chez Schneider Electric, a répondu à quatre questions au sujet de la transformation numérique de Schneider Electric.  Lire la suite