Coorpacademy, partenaire de digitalswitzerland

Sans titre (8)Sébastien Kulling, Directeur de digitalswitzerland pour la Suisse romande

digitalswitzerland – association suisse qui fédère des acteurs de l’économie privée, du secteur public et des grandes écoles – s’est fixée comme ambition de faire de la Suisse un hub attractif pour l’économie numérique et de soutenir les entreprises suisses dans leur transformation digitale. Parmi ses chantiers : offrir aux entreprises et aux citoyens des solutions pour se former aux enjeux du digital. Coorpacademy devient donc un partenaire naturel de l’association, avec plusieurs cours de la Collection digitale d’ores et déjà intégrés à la plateforme « Education Digital » de digitalswitzerland.

Née en Suisse alémanique en 2015, l’association se développe également dans les autres territoires, notamment en Suisse romande où elle a pris quartiers sur le site de l’EPFL.

A l’occasion de la signature de notre partenariat, nous avons rencontré, Sébastien Kulling, Directeur de digitalswitzerland pour la Suisse romande, qui a pris ses fonctions en août dernier. Lire la suite

Le MOOC, nouvel outil de formation professionnelle – LeMonde.fr

Fred-Lemonde-MOOC

Des adultes toujours plus nombreux suivent des cours via des plates-formes numériques afin d’obtenir une certification valorisable sur le marché de l’emploi.

[…] Au-delà de ces certificats ponctuels, les plates-formes proposent de plus en plus de véritables parcours de formation, notamment dans le domaine du numérique, qui peuvent constituer pour les entreprises des ressources complémentaires au traditionnel catalogue de formation continue. Dans ce cadre, le certificat représente une « carotte managériale », selon les termes de Frédérick Bénichou, l’un des cofondateurs de Coorpacademy, qui revendique 500 000 utilisateurs, presque tous salariés de grandes entreprises. Ici, les certifications attestent d’un « niveau global de connaissances et de compétences, par exemple sur la culture du digital à la Société générale ou sur les méthodes de vente chez L’Oréal », observe M. Bénichou. Par ailleurs, la start-up a mis en place un système de badges lié au comportement en ligne, qui correspondent à des soft skills (compétences douces), comme la sociabilité ou la persévérance. Dans l’univers de formation très « gamifié » proposé par Coorpacademy, les utilisateurs peuvent aussi se défier en duel pour tester leurs connaissances sur tel ou tel contenu, et gagner le badge de « battle warrior ».

[…]

Lire l’article complet de Sophie Blitman sur LeMonde.fr paru le 09.10.2017 à 09h05