Interview de Nathalie Bourquenoud, Responsable Human Development du Groupe Mobilière

Publication Twitter La Mobilière (2)Fondée en 1826 à Berne, la Mobilière est la plus ancienne société d’assurances privée en Suisse et compte aujourd’hui plus de 4900 collaborateurs. En Suisse, un ménage sur trois est assuré auprès de la Mobilière !

Le groupe est actuellement engagé dans un programme qui revisite ses méthodes de management. Il souhaite notamment encourager ses collaborateurs à acquérir un socle commun de compétences numériques.

Nous avons rencontré Nathalie Bourquenoud, Responsable Human Development du Groupe Mobilière.

Lire la suite

La chronique de Jean-Marc Tassetto dans la Harvard Business Review

JMT-HBR

Pour développer votre employabilité, prêtez-vous au jeu !

Finies les formations longues, ennuyeuses et trop généralistes pour être réellement personnalisées. Le jeu est un levier de plus en plus efficace pour développer l’apprentissage en entreprise. D’autant que le « gaming » à l’ère du web ouvre de nouvelles voies. Tous les acteurs de l’économie sont touchés par la révolution numérique

Jean-Marc Tassetto, co-fondateur de Coorpacademy, signe une chronique dans HBR France (Extraits choisis)

Le rapport SAP – The Boson Project estime que 60% des emplois de 2030 n’existent pas encore. Difficile d’évaluer aussi l’impact de l’intelligence artificielle sur cette transformation du marché du travail dans les années à venir. Les questions de l’employabilité des individus, de l’identification et de l’acquisition de compétences nouvelles sont donc des sujets critiques pour notre économie du futur.  Les actifs vont devoir – plus que jamais – se former tout au long de leur vie. Mais quels sont les leviers de motivation de l’apprentissage au sein de l’entreprise ?(…)

Jouer et apprendre font appel aux mêmes facteurs de motivation : envie de progresser, se confronter aux autres, avoir une expérience sociale. Il faut une expérience complète d’apprentissage qui utilise des codes du « gaming ». (…)

Par ailleurs, l’e-learning de première génération négligeait trop l’importance de l’apprentissage avec les pairs. Les contenus de formation se limitaient à des vidéos parfois très longues et ennuyeuses. Il est donc important que la formation en ligne de nouvelle génération propose de l’interactivité entre les apprenants. (…)

D’autres éléments, associés au gaming, vont également contribuer à augmenter l’engagement d’un apprenant et ainsi faire en sorte que la montée en compétences soit régulière. Parmi eux, la personnalisation des contenus et des parcours de formation. (…)

En conclusion, pour apprendre avec plaisir et se laisser “gagner” par les codes du jeu, il faut que l’ensemble des politiques managériales de l’entreprise soit cohérent avec le dispositif de formation. Par exemple, valoriser les collaborateurs actifs sur la plateforme d’apprentissage et le nombre de badges gagnés, donner la possibilité de pouvoir mettre en pratique ses nouvelles compétences ou encore favoriser la mobilité au sein de l’entreprise. Ainsi portée à l’échelle de la stratégie de l’entreprise, la formation par le jeu à l’ère numérique devient une innovation managériale. Elle vient renforcer le plaisir au travail et contribue à la mise en place d’une organisation apprenante.

Cette chronique a été initialement publiée sur le site de Harvard Business Review France

Retrouvez aussi HBR France sur LinkedIn